Tété, un artiste “direct-to-fan”

Moones ou la parfaite utilisation de Youtube