Les AMP sont-elles le futur du web ?

On a vu dans notre précédent article que le futur des applications passera par les Progressive Web Apps. Une autre technologie émerge petit à petit et semble redistribuer les cartes du jeu : ce sont les Accelerated Mobile Pages. Les bruits du digital enquête.

AMP : qu’est-ce que c’est ?

On voit apparaître un nouveau modèle dans le digital : les AMP ou Accelerated Mobile Pages. Le but étant de pré-charger du contenu pour se rapprocher d’une expérience utilisateur similaire aux PWA hors connexion.

AMP - les bruits du digital

(source : Smashing Magazine)

Comme on le voit sur le schéma ci-dessus, une Accelerated Mobile Page pré-chargera le contenu en responsive design (dans le cas présent, une image) pour qu’il s’affiche dans toutes les situations. La page n’affichera qu’une partie prédéfinie de la page et proposera donc du contenu proprement même hors connexion.

L’intérêt est réel car les Accelerated Mobile Pages permettent se jouent des faibles connexions et permettent donc une expérience utilisateur proche de la perfection.

Un projet open source permet de créer facilement des AMP en HTML en offrant des ressources pertinentes pour mener à bien votre projet. Si le sujet vous intéresse, consulter cette page. Vous y trouverez tout ce qu’il vous faut pour créer de belles AMP.

Un cas concret : les Accelerated Mobile Pages de Topito

A l’heure où Google, le navigateur plébiscité par près de 94% des internautes français en 2016, fait campagne pour un web plus mobile-friendly, il devient plus que nécessaire d’embrasser ce changement. Certains acteurs l’ont bien compris et ont vu les accelerated mobile pages comme étant des outils parfaits pour surfer sur cette tendance.

C’est d’ailleurs le cas du célèbre site de tops Topito, qui se sert de cette nouvelle technologie en proposant à ses lecteurs des pages optimisées.

Accelerated Mobile Pages Topito - les bruits du digital
On peut les reconnaître sur Google grâce à la petite mention AMP comme ci-dessous.
Accelerated Mobile Pages Topito 2 - Les bruits du digital
La page est  dépouillée du superflu : il n’y a que le contenu optimisé.

D’ailleurs, Facebook intègre très bien ces nouvelles pages web en offrant aux lecteurs une expérience utilisateur fluide.

Vers les PWAMP ou Progressive Web Accelerated Mobile Page

Plus besoin d’application, donc … Ou peut-être que si, justement. Il est vrai que les PWA n’auront jamais une vitesse d’affichage égalable aux Accelerated Mobiles Pages. Cependant, les AMP n’ont pas de push, le contenu est statique et ce ne sont pas une solution pour du paiement mobile par exemple.

Comme l’explique l’excellent site Smashing Magazine, il est possible d’imaginer un mix des deux solutions : progressive web apps d’une part et accelerated mobile page d’autre part.

Pour cela trois cas de figure :

  • AMP = PWA : vous pouvez faire fi des limitations des AMP
  • De l’AMP à une PWA : lorsque vous voulez faire une transition
  • Utiliser des AMP dans votre PWA : lorsque vous voulez proposer une expérience utilisateur optimale. L’intérêt de cette dernière solution est de pouvoir coupler les avantages des supports tout en évitant tout les inconvénients cités plus haut.

Le sujet étant traité avec brio sur leur site, je vous invite à consulter leur dossier sur le sujet.

En conclusion

Les Accelerated Mobile Pages font très clairement parti de l’avenir du web tant elles répondent à un besoin utilisateur identifié. Couplées à une Progressive Web App, vos AMP témoigneront du degré d’innovation de votre entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *