Prendre la parole en public : comment faire ?

Vous serez forcément amenés à prendre la parole devant une audience plus ou moins grande à un moment donné : pour une réunion, une présentation d’un projet ou même un discours à un mariage. Vous aurez le choix d’éviter cette situation ou de l’affronter. Les bruits du digital vous donne des clés pour savoir comment bien prendre la parole en public.

1/ Ayez confiance en vous

Je sais, c’est évident. Seulement voilà, on n’y pense pas ou pas assez. Vous n’êtes pas n’importe qui. Vous avez votre expérience, votre vécu et votre histoire. Vous n’être ni Michel votre collègue / ami / connaissance super charismatique à la voix grave, ni Micheline, votre collègue / amie / connaissance a la voix assurée et légère. Non, vous n’êtes rien de ça : vous êtes vous et ça fait toute la différence.

Vous devez apprendre à développer un état d’esprit positif qui va vous permettre d’aborder les choses de manière plus calme. En vous auto-persuadant que vous pouvez le faire, vous vous insérez dans une réalité où c’est le cas et où prendre la parole en public est facile. Au contraire, en vous polluant l’esprit par de la négativité, vous vous insérez dans une réalité où les obstacles sont trop grands et trop durs à surmonter.

Pourtant, ce n’est ni Michel, ni Micheline qui ont l’opportunité de prendre la parole, mais bien à vous. Profitez-en pour montrer votre valeur et tirer votre épingle du jeu. Gardez en tête que si on vous a demandé de prendre la parole, c’est que quelqu’un vous en a jugé capable. Donc mettez de côté vos réticences et foncez !

2/ Votre respiration est votre meilleur atout

Mettez-vous en situation : vous devez faire une présentation en public sauf que vous êtes face à votre audience et là, c’est le stress. Vous avez la gorge nouée, vous sentez vos mains moites et votre rythme cardiaque s’emballer … Pas de panique. Voici un exercice simple à réaliser : baissez la tête et profitez pour fermer les yeux. Relevez la tête lentement en inspirant et en ouvrant les yeux, puis soufflez tranquillement.

Votre respiration est votre socle. Tant que vous garderez un rythme calme, votre présentation se passera bien. Profitez de la fin de vos phrases pour prendre le temps de respirer. Plus vous serez calme, plus votre audience pensera que vous maîtrisez votre sujet … que ça soit le cas ou non.

3/ La préparation et le “talent”

On a tous entendu cette fameuse phrase “Oh, je vais y aller au talent”. Alors oui, mais non. Quand bien même vous auriez des capacités orales hors normes et une aisance naturelle, rien ne vaut une bonne préparation. 

Lisez, relisez et re-relisez vos supports pour vous en imprégner. Aidez-vous de notes prises sur les enchaînements et les phrases d’accroche : comment allez-vous débuter la présentation ? Comment allez-vous la finir ? Comment allez-vous faire les transitions entre les parties et les sujets ? N’hésitez pas à répéter votre intervention devant un miroir ou face à un proche qui vous connait et qui pourra vous faire des remarques. Soyez prêts !

4/ Le discours, cet échange à deux vitesses

Nombreux sont les gens qui pensent que faire un discours est un acte unilatéral : l’orateur fait son discours devant son audience et ça s’arrête là. A ceux-là, je leur dis qu’ils sont dans l’erreur. En effet, le discours est un échange entre deux interlocuteurs : l’un qui agit par les mots et l’autre qui réagit par des attitudes et des comportements.

Reprenons notre exemple : vous êtes devant votre audience et vous commencez votre présentation. Et là, c’est le drame. Il n’y a rien, pas d’interactions, pas d’échanges, pas le moindre liens créés entre vous et votre auditoire. Pensez-vous que les gens devant qui vous venez de parler pendant 20 minutes vont retenir ce que vous leur avez dit ? Absolument pas et vous aurez raison !

Vous devez garder l’oeil vif et ouvert sur l’atmosphère de la pièce. Vous devez sentir si votre public est réceptif ou non à votre intervention. Identifiez dans la salle 3 ou 4 personnes qui seront vos contacts privilégiés. Regardez-les dans les yeux et essayez de les inclure dans votre discours pour lui donner plus de poids. Soyez dans l’échange !

5/ Capitalisez sur vos expériences

Il n’y a pas de secrets, c’est en s’entraînant que l’on devient expert. Alors oui, votre première prise de parole en public ne s’est peut-être pas passée comme vous l’auriez voulu mais souvenez-vous des raisons. Il n’y a pas d’échecs, simplement des leçons à apprendre. Après chaque intervention, vous gagnez de l’expérience.

Alors apprenez de vos erreurs, apprenez des moments moins agréables pour ne jamais les revivre. Prenez le temps après vos interventions d’identifier quels ont été vos points forts et surtout vos points faibles afin de réaliser un travail sur vous-même et de vous améliorer.

Retrouvez d’autres conseils ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *