E-commerce : 5 tendances à retenir pour 2016

Le e-commerce n’a de cesse de se développer et de se transformer à mesure que de nouveaux canaux ou terminaux se créent. Sur les bruits du digital, je vous parlais d’une technique de growth hacking il y a peu. Aujourd’hui, je vais revenir sur 5 tendances à retenir pour 2016.

1. Les mobiles et les tablettes

Plus que jamais, les mobiles et tablettes représentent the place to be.  En effet, en 2015, les transactions via ces deux canaux n’ont jamais été aussi hautes. Comme le rapporte l’Usine Digital :

le nombre d’achats par an a quasiment doublé, de 5,7 à 10,5 par acheteur mobile.

Tout laisse à penser que 2016 sera une année de nouveaux records qui témoignent d’un changement de fond dans les habitudes d’achat des consommateurs.

2. La personnalisation

Cela peut-être vu comme du bon sens aujourd’hui, à l’heure de l’individualisme roi, mais personnaliser l’expérience utilisateur se révèle être une best practice pour les acteurs du e-commerce. Si la boulangère en bas de chez vous connaît vos goûts, vos habitudes et votre fréquence d’achat,  ce n’est pas seulement parce qu’elle vous trouve sympathique. Elle crée une relation unique avec vous pour vous fidéliser. Ce qui est vrai au niveau de votre boulangerie, l’est tout autant à plus grande échelle. Personnaliser l’expérience utilisateur permet d’augmenter l’engagement, la satisfaction client et même, dans certains cas, la fréquence d’achat.

3. La relation omnicanal

Outre le fait qu’une présence pertinente, maîtrisée et renforcée sur les smartphones / tablettes est l’une des grandes tendances pour 2016, le fait de proposer l’expérience utilisateur la plus diversifiée possible a son importance. En effet, pouvoir proposer des solutions pour consulter ses comptes / son panier à tout moment via site mobile, application, site internet traditionnels ne fait que renforcer la relation qu’une marque peut établir avec ses clients. Le e-commerce devient global.

4. Le SEO “alternatif”

L’impact du SEO classique sur votre visibilité en ligne n’est plus à définir, ni présenter. Par contre, ça et là, de nouvelles sources de trafic sont exploitables et à exploiter pour développer votre activité e-commerce. Vous pouvez par exemple faire le choix d’être présent sur la marketplace d’Amazon, qui offre une visibilité phénoménale ou d’utiliser la force de réseaux sociaux comme Facebook mais aussi Snapchat ou encore de mettre à profit le potentiel de Youtube et de ses annonces vidéos.

5. L’IoT : l’Internet of Everything

D’après une étude Gartner, il y aura 25 milliards d’objets connectés d’ici 2020. Des balances connectées aux solutions d’eco-mobilité (comme les hoverboards / smartboards) en passant par des solutions de tracking d’activité (bracelets et montre connectés), ces nouveaux terminaux permettent aux acteurs du e-commerce d’atteindre les consommateurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *